Écrit par Alice et Fred  |  Mis à jour le 23 mai 2022
Temps de lecture estimé : 4 minutes

Comment faire la sieste pour plus récupérer ? | Récupération sportive

Un déjeuner trop lourd peut provoquer une baisse de régime liée à une digestion difficile. Toutefois, le coup de pompe du début d’après-midi est avant tout physiologique. En effet, ce coup de fatigue est en relation directe avec une baisse de la température corporelle à ce moment de la journée.

Qu’est-ce qu’une sieste en matière de bénéfices ?

Faire la sieste connaît de nombreux bénéfices pour la santé. La sieste a de très bons effets sur les fonctions cognitives et améliore aussi la gestion des émotions. Faire la sieste permet de réduire le stress et améliore la concentration comme l’humeur. Cette petite pause favorise la digestion et stimule la récupération musculaire et contribue à ralentir le rythme cardiaque.
Globalement, c’est un moment que l’on s’accorde pour se régénérer.

Faire la sieste sur un hamac

Quelle est la différence entre sieste et dormir ?

Réalisée dans de bonnes conditions, la sieste va permettre de cumuler davantage de sommeil lent profond, lequel est favorable à la récupération notamment physique. Bien que la sieste puisse ponctuellement combler un déficit de sommeil, il faut comprendre qu’elle n’a pas vocation à rattraper une dette de sommeil au quotidien. Pour la simple et bonne raison que faire la sieste est bien moins réparateur qu’une bonne nuit de sommeil. La sieste permet d’accumuler davantage de temps de repos, mais il faut avant tout veiller à bien dormir la nuit.

Comment faire une sieste pour améliorer la récupération physique?

On ne doit pas faire la sieste en fin d’après midi avant de dormir le soir. En effet, la sieste empêche de dormir lorsqu’elle empiète sur la nuit. Afin d’éviter tout problème d’endormissement le soir, il faut veiller à ne plus faire la sieste après 16h, pour ne pas se confronter à des réveils inopinés au milieu de la nuit.

Quelle sieste faire en fonction des besoins ?

On distingue deux types de sieste : la sieste courte et la longue sieste.

Si l’on souhaite faire une courte sieste, alors celle-ci va durer entre 15 et 20 minutes. Il s’agit de faire une sieste sans dormir et pourtant cette sieste permet de se donner un coup de fouet. Elle permet de relever le niveau des performances cognitives dans la journée. Durant ce laps de temps, ce sont les premières phases du sommeil lent léger qui interviennent. Ainsi, avec une certaine habitude, on parvient à s’endormir et à se réveiller tout aussi facilement.
Ce n’est qu’au bout d’une demi heure après le réveil, que les effets se font ressentir sur la performance et ce durant 2 heures de temps.

Pour faire une longue sieste, il faut consacrer en moyenne 1 heure ou 2, voire jusqu’à 3 heures de temps. C’est un véritable moment de sommeil en matière de repos physique comme mental.
Émerger au bout d’1 heure de sieste risque de causer un réveil difficile. On prend en effet le risque de se réveiller en pleine phase de sommeil lent profond. Faire une sieste d’1H30 est plus bénéfique car on s’assure ainsi d’avoir atteint le stade de sommeil profond suffisamment longtemps.

Lire aussi : Bien dormir pour mieux récupérer en course à pied

Pourquoi fait-on la sieste lorsqu’on avance dans l’âge ?

Le rythme du sommeil évolue en raison de la progression dans l’âge.
Les seniors voient leur physiologie du sommeil modifiée et leur sommeil est amené à se fragmenter. Cela est dû à une diminution de la quantité de sommeil lent profond, de la qualité comme de la durée de sommeil nocturne. A cet âge on est physiologiquement amené à compenser ce changement de rythme par de petits moments diurnes pour s’assoupir. Faire la sieste permet aux seniors de dormir un nombre d’heures équivalent à la moyenne des individus, mais ponctués sur 24 heures.
Alors que le besoin de sommeil reste sensiblement le même pour de jeunes adultes comme pour des seniors, ces derniers manifestent en effet un besoin accru pour la sieste.



Partager  :

  • Alice

    Co-auteur du blog
    Diplômée et cuisinière de métier. Passionnée par la nutrition, pratiquant le running mais aussi différentes activités sportives depuis toujours.

  • Fred

    Co-auteur du blog
    Chef de projets digitaux et runner depuis plusieurs années. Passionné par les sciences humaines et la pratique d'activités physiques en général.